Hypnose addiction - Hypnose Paris 12
21578
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-21578,page-child,parent-pageid-18859,qode-social-login-1.0,qode-restaurant-1.0,ajax_updown_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-4.2,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.4,vc_responsive

L’hypnose contre l’addiction

Définition

drogue alcoolisme et tabagisme

Toxicomanie, alcoolisme chronique (ou pas), tabagisme, quelles sont les causes de ses addictions ? Comment peuvent affecter le quotidient des personnes « dépendantes » ? Comment s’en libérer et comment l’hypnothérapie peut y remédier ?

 

L’addiction se définit comme la dépendance d’une personne à une substance ou à une activité génératrice de plaisir dont elle ne peut plus se passer en dépit de sa propre volonté. La personne « dépendante » est une personne qui a perdu la liberté de s’abstenir d’un produit ou d’un comportement.

Dans tous les cas, un sentiment à la fois d’obsession et d’impuissance est vécu de manière répétée. Dans le cas de l’alcoolisme chronique par exemple, la personne cherche à tout prix d’arrêter de boire mais est prisonnier de son geste ou de son comportement.  Avec le temps, la liberté de contrôle diminue. Reprendre sa liberté devient un rêve auquel on n’ose plus croire.

 

De l’alcoolisme chronique à l’arrêt de tabac

 

alcoolisme chroniqueIl existe de nombreuses addictions, de la banale addiction au café à la dépendance à la cigarette ou à l’alcool, en passant par la toxicomanie, c’est à dire l’usage habituel et excessif d’une substance toxique sans justification médicale, mais aussi des drogues douces comme le cannabis ou plus dure comme l’héroïne. Les comportements alimentaires ou la dépendance aux médicaments peuvent aussi faire partie du spectre des addictions.

 

Il existe également des addictions sans substances comme aux jeux, au sport, à Internet, au virtuel, il y a aussi la dépendance affective, l’addiction au sexe, à la télévision, au shopping…

 

Toxicomanie, addictions, quelles sont les symptômes ?

 

Les addictions engendrent en général un état de dépendance psychique et/ou physique dont il est très difficile de s’affranchir. Dans les cas de la toxicomanie par exemple, mais aussi dans la dépendance au tabac ou à l’alcool, l’arrêt ou la diminution de la prise entraîne un syndrome de sevrage : anxiété, insomnie, maux de tête, mais aussi confusion ou hallucination, voire des troubles de la vigilance, des convulsions ou un coma.

C’est pour cela qu’il est toujours conseillé de se faire aider sur le chemin du sevrage.

 

ÉTIOLOGIE – Causes de l’addiction

 

L’addiction est-elle une fuite face à une réalité pénible ? Un plaisir exacerbé qui a pris trop d’importance ? Un comportement familial ou un héritage psycho-généalogique ? Ce qui est évident, c’est qu’une addiction comble toujours une émotion difficile à vivre ou des pensées envahissantes, voire les deux dans la plupart des cas. C’est la raison pour laquelle, une fois le contrôle de l’impulsion repris en main, il reste toujours à gérer les pensées qui y sont liées. Ces fameuses pensées qui amènent à la compulsion de consommation alors que le besoin initial a parfois déjà disparu. Se débarrasser d’une addiction est donc complexe. D’ailleurs, il est crucial d’avoir la conviction dès le départ, la motivation profonde de s’en libérer. Là encore, on entreprend souvent un travail de sevrage pour de mauvaises raisons, pour « les autres » (par ex : « Je le fais pour mes enfants, pour ma famille ») avec un résultat final souvent voué à l’échec, qui aura tendance à renforcer le sentiment d’impuissance face à l’addiction.

La première étape consiste donc, avant toute chose, à se poser la seule bonne question : « pourquoi est ce que je veux arrêter ? » ou à l’inverse : « quelles sont les bonnes raisons pour continuer ? »

 

SE LIBÉRER DES ADDICTIONS AVEC L’HYPNOSE

 

addiction psychadeliqueLà où l’hypnose agit le mieux dans le cas d’addiction c’est en coupant toute envie, tout plaisir réel de consommation. Il est même possible d’installer une forme de dégoût de l’addiction. Il est également possible d’apprendre sous hypnose à gérer les pensées récurrentes qui y sont liées. Tout est possible en hypnothérapie à condition que ce soit votre souhait profond. On ne peut rien imposer au subconscient qu’il ne veuille réellement. Si vous vous mentez à vous-même, l’hypnose pourrait bien s’avérer inefficace. En revanche, si tel est votre souhait, vous trouverez avec l’hypnose la clé idéale pour vous libérer de votre addiction. Le travail en hypnothérapie va tout d’abord s’adresser au « Pourquoi ? » et au « Comment ? » afin de vous libérer pour de bon.

 

LÀ OÙ L’AUTO HYPNOSE EST UTILE

 

Des exercices d’auto hypnose et/ou de pleine conscience sont souvent nécessaires pour stabiliser ce nouveau sentiment de liberté auquel on n’est plus habitué. Réapprendre à vivre sa vie, utiliser son temps autrement. Des séances d’hypnose peuvent dans certains cas être nécessaires pour gérer la peur de la rechute. Quoiqu’il en soit, sans sous-estimer le pouvoir d’une addiction, une fois la motivation bien installée, le chemin est souvent plus simple qu’il n’y paraît. L’hypnose est une alliée redoutablement efficace.

Aussi, gardez toujours à l’esprit que vous restez maître de votre réussite.

 

 

PRENEZ RENDEZ-VOUS

 

Si vous souhaitez être accompagné dans votre démarche contre l’addiction, je vous propose une séance d’hypnothérapie en cabinet d’hypnose à Paris. Faites appel à mes service dès maintenant au :

06 81 37 97 05